Rencontre avec Swann

_MAD7633

Nous avons eu la chance d’interview Chloé, alias Swann, histoire de la connaître un peu mieux en cinq questions. Tout en gentillesse, rencontre :

  •   Quels ont été tes débuts musicaux, à partir de quel âge à tu commencer à faire de la musique ?

J’ai commencé la guitare classique lorsque j’avais 8ans ; ma mère en jouait, et c’est elle qui m’a donné l’envie de commencer… J’ai donc eu une formation classique, qui m’a fait aimer la musique classique, ses orchestrations, ses mélodies, ses audaces,… J’ai fait 8 ans de guitare classique. J’ai commencé à écrire des chansons en anglais assez tôt, en 6ème, j’en ressentais le besoin – et c’est toujours le cas ! Chacun trouve sa façon de s’exprimer, moi ça passait par la musique. Mais j’ai toujours gardé cette passion comme un hobbie, à côté de mes études. Ca n’est que bien plus tard, il y a deux ans environ, que j’ai pris la décision de ne faire que de la musique. Et je ne regrette rien !

  •      Quelles sont tes influences musicales ?

Je ne pense pas avoir d’influences directes, car lorsque je compose, je ne pense pas aux artistes que j’aime. Je me concentre principalement sur mes chansons et sur ce que j’ai envie de créer. Mais il est vrai que j’ai toujours écouté beaucoup de musique, et forcément, ça laisse des traces ! Par exemple, Bowie, tous les membres du Velvet Underground ou encore Syd Barrett et Leonard Cohen font partie des artistes que j’écoute et que je respecte le plus.

  • Quelles rencontres musicales a-tu faites cette année ?

Toute l’histoire de l’album tient à des rencontres. Je n’ai jamais planifié de devenir artiste quand j’étais plus petite ; c’est au fil du temps et des rencontres que l’on se dirige et qu’on trouve un sens à sa vie. Tout d’abord, une rencontre avec la guitare, et avec la musique et les artistes via leurs disques. Puis ma rencontre avec Stephen Munson, en 2009, qui m’a présentée aux musiciens avec qui je travaille toujours aujourd’hui. En 2010, la rencontre avec mon label, Atmosphériques, qui a abouti à la signature en décembre 2011. Enfin, cette merveilleuse rencontre avec le réalisateur de l’album Rob Ellis, en février 2011 ; ça a tout de suite collé, comme avec tous les gens que j’ai cités précédemment. Ces rencontres n’ont fait qu’élargir progressivement et naturellement le cercle de cette “famille musicale”, formée autour du projet…

  • Quels sont tes coups de coeurs musicaux de cette année ?

Je dirai la musique de Bill Ryder-Jones, dont l’album “If” est suerbe ; il va d’ailleurs sortir un nouvel album en 2013, sur le label Domino. J’aime beaucoup son approche de la musique, assez large, tolérante, et assez poétique.

  • Comment s’est déroulé la création de ton album ?  Quelles sont les personnes qui t’ont entourés? 

L’album s’est fait petit à petit, de façon très naturelle. J’ai commencé à écrire des chansons il y a assez longtemps, j’en ai vraiment besoin. Ces chansons ont toutes évolué avec le temps, et certaines se retrouvent même sur l’album (comme “Hold Me Close” ou “I’ll Say A Prayer” par exemple). L’album a été enregistré en deux semaines en mai 2012, avec des gens que j’apprécie énormément, dans un studio situé dans le Nord du Pays de Galles, au milieu des montagnes. J’étais donc avec Stephen Munson (manager et guitariste), Mocke (guitariste), Brad Scott (contrebassiste), David Berland (claviers et orgues), et Emma Mario (batterie) ; il y avait également Rob Ellis, qui a réalisé l’album. L’anglais Bill Ryder-Jones a lui aussi participé à la construction de l’album en chantant sur deux chansons. Il y avait un côté magique, une sorte d’énergie que l’on ne contrôlait pas totalement. Nous avons enregistré l’album en live majoritairement, on jouait tous ensemble, et on ne faisait généralement jamais plus de 4 prises par chanson. Je pense que j’étais assez tendue pendant cet enregistrement, et j’ai l’impression que ça se sent à l’écoute de l’album ; mais finalement, c’est mieux comme ça. Cette tension était utile à l’équilibre et à l’esprit de l’album.

Remerciement tout particulier à Chloé (Swann) d’avoir pris le temps de répondre à nos questions, artiste qui fût la première à faire son apparition sur notre site ainsi qu’à Maël de nous avoir permis de rendre possible cette interview.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :