Rencontre avec 1995

1995_01_credit_Antoine_Durand

 

1995. Le groupe a sorti depuis le 31 décembre dernier leur premier album Paris Sud Minute, à cette occasion, une grande tournée les attends tout au long de l’année, après 2012 et un carton plein, rassemblant de plus en plus de public, nous voici avec Fonky Flav, l’un des cinq mc’s du groupe pour une petite interview.

 

  • Bonjour Fonky Flav, comment ça se passe ce début d’année pour le groupe? Vous êtes content de l’accueil de l’album ?

Très content, pour l’instant l’accueil est vraiment positif, et en bonus on vend pas mal de disques donc c’est cool!

  • Qu’est qu’un bon morceau de rap pour toi ? Les ingrédients essentiels ?

Il n’y a pas de recette miracle, chaque personne a sa propre appréciation. En ce qui nous concerne on est 6 avec des critères différents, on essaye de contenter tout le monde sur chaque morceau, autant sur le fond que sur la forme!

  • Comment vous avez fonctionné pour écrire les textes de PSM ?

La plupart du temps on part du beat, souvent livré par Hologram Lo, puis on réfléchit ensemble au thème qu’il nous évoque. Chacun écrit son couplet et on se retrouve pour enregistrer et bosser ensemble le refrain, sauf quand l’un d’entre nous arrive déjà avec un truc qui tape.

  • Vous avez des souvenirs à nous racontés ? Des moments forts sur les routes ?

Chaque date est un moment fort, avec ses surprises, ses moments d’improvisation et des rencontres avec le public, il faut venir à nos concerts pour voir ça!

  • 2013, votre retour, vous vous sentez comment ?

En forme, hâte de commencer la tournée

  • Vous avez eu le temps de souffler depuis vos débuts ?

Non!

  • Vous avez tous, plus ou moins des projets hors 1995, comment vous faites pour tout gérer ?

Chacun fait ce qu’il aime, il n’y a pas de limite. Même si en ce moment c’est 1995 qui concentre l’attention de tout le monde, 2013 aura son lot de surprises avec des projets solos de certains membres du groupe

  • Vous êtes en mode « indé », est-ce que c’est difficile à gérer ?

C’est pas difficile, mais très prenant, il y a des contraintes administratives et de gestion qu’il faut respecter, mais c’est important pour garder son indépendance.

  • Après le Bataclan, l’Olympia, le zénith, le palais des sports, comment vivez vous cette montée en puissance en tant que parisiens ?

Plutôt bien (rire), ça fait plaisir de voir que de plus en plus de gens s’intéressent à notre musique

  • Vous avez un background en musique ?

Pas spécialement de formation musicale traditionnelle non

  • C’est quoi, le “Paris Sud” du titre de l’album ?

On vient tous du sud de Paris, et cet album est assez personnel, on se retrouve donc dans ce titre « Paris Sud Minute », qui évoque en plus une notion de temporalité qui nous va bien puis qu’aujourd’hui tout va très vite pour nous. On pense aussi à l’expression « New York Minute »

  • Vous avez un public fort qui vous soutient beaucoup, un mot pour eux?

MERCI

  • Qu’est ce qu’on peut vous souhaiter pour cette année ?

Beaucoup de concerts et toujours plus de public!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :