Rencontre avec Kid North

Kid+North+477011_499105070102087_1258408

Kid North, un groupe de cinq parisiens créé par Mathieu. Vu dans les inRocks Lab, ils viennent de sortir leur premier album Atlas sortie depuis le 7 janvier dernier chez le beau label Tsunami Addiction. Sur ce premier effort on ressent beaucoup les influences multiples du groupe, les mélodies entrainantes et ravageuses des Two Door Cinema Club, le surf pop des Foals, la fraîcheur des Phoenix, un petit mélange qui en fait un album plein d’ondes positives. L’indie rock made in France est là, et il est bien représenté. Leur premier single se nomme England un mélange à mi chemin entre le post-punk et le surf pop. Il y’a aussi des titres comme Titans ou Wildfires très rythmée et entêtant sur cet album frais. Le groupe nous livre un Atlas paré pour faire danser les salles de concerts hexagonaux. Si vous vouliez trouver une fausse note sur cet album, il n’y en a pas, l’essentiel est là, les mélodies sunny, la ligne vocale,  les refrains friendly et les rythmes entrainants. Dans la lignée totale de Beacon de Two Door Cinema Club, le groupe risque bien de faire parler de lui cette année, et ce ne serait pas pour nous déplaire. Vous pourrez aussi les retrouver en concert le 31 janvier prochain au Combustibles à Paris.

À l’occasion de cette sortie, nous avons eu la chance de leur poser quelques petites questions. Rencontre :

Bonjour Kid North, vous pouvez vous présenter pour ceux qui ne vous connaissent pas encore ?

Greg : Salut, nous sommes une troupe de 5 ménestrels qui aimons danser, pleurer et chanter. En même temps si possible.

Racontez-nous un peu votre histoire, vos débuts, vos influences…

Greg : Notre histoire est faite de double cheese, de dropbox et de zouk. Au départ Mathieu (chant lead, guitare) a écrit et produit 4 titres seul chez lui, dans l’idée de monter un groupe par la suite. Cela a donné notre premier EP eponyme, et nos premières répètes, qui se conclurent toutes par un double cheese au Mc Do “Cadet”. Depuis, nous zoukons de scène en scène, tout en pleurant notre enfance perdue. Aujourd’hui, les influences sur lesquelles nous avons bâti le groupe ne sont plus vraiment présentes dans nos têtes. Mais l’on peut toujours citer Friendly Fires, Phoenix, Foals et Mew pour se faire une idée de la musique que l’on joue.

Quels sont les rencontres marquantes que vous avez faites ? La rencontre avec le label Tsunami Addiction ?

Greg : Rencontrer Gloria de Tsunami Addiction est définitivement la plus marquante des rencontres que l’on ait pu faire grâce au groupe ! Cela s’est fait très simplement : nous avions terminé de composer et maquetter notre album, et donc comme n’importe quel groupe à la recherche d’un label, on a envoyé des centaines de mails un peu partout. Elle s’est montrée receptive aux morceaux, pour lui suite heureuse que l’on connait aujourd’hui. L’autre rencontre marquante est celle avec Sam Navel : déjà parce qu’elle s’est soldée par une cuite en pleine semaine (il est dur à cuire à ce niveau là) ; et puis surtout parce qu’il a fini par produire notre album comme on l’espérait, et qu’on ne peut être que fiers du résultat.


Pourquoi « Kid North » ?

Mathieu : Le nord me fascine, le froid glacial et claquant, la nature hostile ainsi que les animaux qui y vivent. Et quand j’étais enfant, je m’imaginais toujours en tant qu’explorateur de ses vastes contrées neigeuses. D’où le nom.

Quels sont vos projets pour cette nouvelle année ?

Greg : Jouer autant que possible ! Et bosser sur un ou plusieurs clips, si tout se passe bien…
Mathieu : Oui jouer ! Et puis peut être qu’on se remettra un peu à la composition…
Gary : On espère que 2013 nous réserve quelques surprises!

Avez-vous des anecdotes, des souvenirs à nous raconter.

Gary : On a pas mal de bons souvenirs ensembles mais celui qui ressort le plus est la fois où on s’est retrouvé coincé dans un parc de Grenoble à 4h du matin après un concert… Après un safari en voiture dans ce fameux parc qui nous a permis de confirmer que toutes les issues étaient closes, on a décidé de déplacer un rocher dont le poids avoisinait les 2 ou 3 Axel (unité de mesure homologuée). Après s’être copieusement abimé le dos on était enfin libre!

Axel : Vous pourrez-donc mettre comme titre un truc comme “Kid North soulève des montagnes”. Enfin je dis ça, je ne dis rien, je ne veux pas influencer…

Vos coups de coeurs 2012 ?

Greg : Electric Electric, Mac Demarco, Beach House, Holy Other, Breton, John Talabot, Alt-J, Karelle

Antoine : Beach House, Bullion, Clams Casino, Everything Everything (cough cough), Odd Future, Portico Quartet

Mathieu :  Moi j’ai beaucoup aimé Purity Ring et Flume cette année, peut être Mint Julep et Jonsi aussi.

Gary : Beach House, Alex gopher, Com Truise, Grizzly Bear, Nosaj thing,

Un dernier mot ?

Bisous.

Merci au groupe d’avoir accepté de répondre à nos questions.

 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :