Matthew E. White – Big Inner

matthewewhite-theroad-byshawnbrackbill-300_20120607_94853

Prodigieux. C’est mot qu’on donnerait à ce premier album. Matthew E. White réalise un véritable bijou. Il lui suffit de seulement sept morceaux pour conquérir nos cœurs et nos oreilles avec des bas étonnements (très) funk. Big Love par exemple bénéficie d’un groove d’enfer, un chœur rétro, comme tout l’album, il est comme ça, rétro.

Un retour une quarantaine d’années en arrière sur ce Big Inner avec un sens très raffiné de la composition. Venant tout droit de Virginie, White (tient comme Mr Jack White) se pose avec de la soul et de la funk revisitée tout en restant authentique.  Des moments magiques d’instrumentations (Will You Love Me) aussi complète ce passionnant premier album profond au timbre doux. Mollassons diront certains ? Absolument pas, l’envoutement est spontané et total, il faut s’habituer à l’authenticité de la musique, perdu au fil des années.

Coincer au milieu de son canapé, dans un univers feutré, on se laisse immerger dans un confort doux, un groove entre deux coussins. Ce chef-d’œuvre est conclu par Brazos un long titre (9 minutes). On oublie de souligner l’allure folk et hipster de cet album, dépourvu de toute sphère musicale.

Déjà grand, Matthew E. White est un artiste singulier à suivre.

Matthew E. White – Big Inner ◊ Sortie depuis le 21 janvier 2013 ◊ Domino

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :