Garosnow

Anciennement de l’oxygène pour les oreilles, le festival axéen a fait peau neuve cette année. Nouveau nom et retour à la salle du casino, que des choix judicieux. Sur trois jours s’est donc déroulé un parterre musical de renom, comme un avant goût du Garorock de fin juin.
Voici donc un récapitulatif de ces trois jours:

Samedi 23 février:

IMG_1211

© Crédit photo – Louison Larbodie

C’est sous la douceur de la neige et par Funk Effect que tout a commencé. Le trio français alliant musiques électroniques (comprenant drum n’ bass et dubstep) et hip hop, fut une agréable mise en bouche. Malgré le froid sibérien, ils ont pu réchauffer l’atmosphère et nous échauffer pour le reste de la soirée … Après une courte transition, et une nouvelle disposition de scène Maniacx, groupe cannais, est monté sur scène.
Déjà venu en 2006,  et en 2008 en même temps que Max Romeo, les Maniacx sont revenus sur la scène de la ville pyrénéenne et ont à nouveau imposé  leur univers tiré des cartoons. C’est peut être ceux que j’attendais le plus, voulant voir leur évolution. Même Hip Hop déjanté, tirant vers le rock et l’électro, le trio s’illustre sur scène et ne vous laisse pas indifférent. L’énergie dégagée par le groupe est bue par le public avec avidité qui s’empresse de la recracher en sautant avec ardeur. Que ce soit Rime’s Shot, plaçant Maniacx comme les dignes descendants des Beastie Boys, Video Games, issu d’une collaboration avec les Puppetmastaz, ou The Hills, titre issu de leur dernier EP, ce fut une explosion de joie pour les tympans des festivaliers.

Ebony Bones en DJ set, j’avoue ne pas avoir vu une grande utilité, à part peut être les deux personnages, mi-hommes mi-chevaux, marquant le rythme derrière elle. Elle n’a apporté aucune saveur à la soirée, sans pourtant avoir été mauvaise.
« Can you feel it … The BEAT » comme on l’entend régulièrement avec C2C, et bien le concert de Joris Delacroix est apparu comme la digne réponse à ce son. Pendant tout son show, Joris a semblé vivre sa musique, être en parfaite harmonie avec elle, et il l’a transmis. Les personnes ayant assisté à son set étaient en transe et ne pouvaient faire autrement que de ressentir le beat, et de se laisser porter par lui. Les mixs tous ajustés, parfaitement emboités les uns avec les autres laissaient derrière eux comme une sensation de paix. Après avoir été vidé de toute énergie avec Maniacx, Joris Delacroix l’a régénérée.
La soirée s’est terminée avec brio sous la Techno acérée et élimée d’Animals in Cage.

Dimanche 24 février:

Ouverture et fin des festivités du dimanche avec Milu, djette polonaise pêchue et pleine de vitalité, qui aura été une bonne introduction à Skip & Die, groupe voguant entre plusieurs styles, du hip hop aux musiques électroniques en rasant de près des sonorités plus exotiques. Pas convaincu à l’écoute, je partais sur un mauvais pressentiment, vite démenti par la prestation de Catarina Aimée Dahms (aka Cata.Pirata), la chanteuse et plasticienne du groupe. Elle s’est révélée être en constante communion avec le public, et s’est acharnée à partager la musique de son groupe avec lui afin de le convertir.
Le point d’orgue de la soirée restera pour moi, Far Too Loud, et son Breakbeat. Il est arrivé plein d’entrain, souriant, comme heureux d’être là et se donna à fond dans ses mixs pendant près d’1h30, pour le plus grand bonheur des adeptes de musiques électroniques, qui ont baigné dans une atmosphère euphorique.
Même si il s’est fait tout en douceur, sans aucune coupure, le changement se fit entendre entre les mixs de Mr Magnetix et Far Too Loudde par leurs styles, non pas aux antipodes mais tout de même différents.

Lundi 25 février:

Ce soir là, c’est le Blackout Soundsystem qui introduisit Flox et Biga*Ranx. Je ne peux pas nier que les choix musicaux étaient tout à fait appropriés, mais les Mc tentant de chauffer l’ambiance n’ont rien apporté pour leur part.
Flox, anglais vivant en France, au parcours jonché d’expériences aux sonorités multiples, ne m’a pas livré ce que j’attendais. Son show s’est même plutôt montré sans grand intérêt, pour certains auditeurs.
Certains auront pu être déçu par le live de Biga*Ranx, qui n’était peut être pas assez lisse à leur goût, mais justement, voilà un live authentique ! Chanteuses en chair et en os pour assurer les voix féminines et accompagner Biga*Ranx sur ses compositions, musiciens se chargeant de la partie instrumentale, tout était là pour garantir quelque chose d’unique. Seul petit bémol, peu de titres de l’album On time, ont été joué ce soir là, excepté l’incontournable Ordinary Day ou le remarquable Gipsy Rock.
IMG_1225

Palmarès:

Joris Delacroix : Après avoir vécu sa House une fois, on sait qu’inéluctablement on retournera le voir. Le 30 mars au Panormas festival à Moriaix (29), le 31 mars au Reperkusound de Villeurbanne (69),
http://www.facebook.com/jorisdelacroix.fpage

Ex æquo Maniacx : 7 ans après les avoir vu pour la première fois, je ne suis toujours pas déçue par le show. On voit tout de même une légère différence entre CKLM, nouveau chanteur et Nawak. En tournée: le 8 mars à Bordeaux, le 17 mars, chez eux à Cannes,  le 30 mars à Avignon et le 17 mai à Paris.
http://www.facebook.com/maniacxmusic/

Far Too Loud : Les sets du britannique valent la peine de se déplacer mais vous ne pourrez pas le voir avant cette été au Garorock à Marmande le 28 juin ou le 5 juillet à Blissfields, Winchester, Royaume-Uni.
http://www.facebook.com/fartooloud?fref=ts

Ex æquo Biga*Ranx : Le jeune français va se produire un peu partout en France, et notamment à Toulouse le 5 avril au Bikini, ou à Marseille le 9 mars au Poste à Galene …
http://www.facebook.com/pages/Biga-Ranx/69061958342?fref=ts

à retenir de ce week-end:

-La boule à facette utilisée comme un masque/casque par Maniacx
-Les « hommes chevaux » d’Ebony Bones
-Air France 
de Joris Delacroix

-La bonne humeur de Far Too Loud

article à retrouver sur : http://notedelouison.wordpress.com/2013/03/04/garosnow/

Publicités

À propos de notedelouison

Plongée dans les images, l'art et la musique. Éparpillée entre plusieurs mondes, sur les festivals d'ici et d'ailleurs ... Rédactrice art et musique pour maze.fr Instagram : @notedelouison

Un commentaire

  1. Pingback: Garosnow | notedelouison

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :