Rencontre avec Capture

Nous vous avions fait découvrir Capture il y a quelques jours à peine, les voici aujourd’hui en interview avec nous. Pour la petite histoire, le jeune groupe nancéien nous emmène avec leur premier EP dans un monde indie-rock comme on l’aime, mélange des Foals et des Vampire Weekend. Voici leur rencontre tout en rigolade et sympathie.

241906_394541663942535_1672965003_o

© Capture

  • Bonjour Capture, vous pouvez vous présenter pour ceux qui ne vous connaissent (malheureusement) pas encore ?

Salut La Boîte à Musique Indé ! Et bien on s’appelle Capture, on vient de Nancy et on fait de l’indie-pop-wave-hardcore.

  • Parlez-nous de vous, de votre musique, de l’histoire du groupe…

Capture c’est la rencontre de 3 mecs et une nana. On a commencé le groupe il y a deux ans parce qu’on s’emmerdait un peu à rien faire les dimanches après-midi. On s’est retrouvé naturellement parce qu’on était potes et on avait tous des petits groupes à droite à gauche. Au début, on ne savait pas vraiment ce que l’on voulait faire. On a mis une petite année à composer, enregistrer nos premières démos et faire nos premiers concerts. Musicalement on se retrouve à mi-chemin entre l’indie, la wave, la pop.

  • Où est-ce que vous puisez vos influences dans la composition de vos chansons ?

On a jamais vraiment été enfermé dans l’indie. C’est vrai qu’on écoute beaucoup de trucs comme Bombay Bicycle Club, BRNS ou Local Natives, mais à côté on est très branché hip hop, électro et même chanson française de mauvais goût aha. L’indie pop est très aseptisé, il faut savoir regarder ailleurs et chercher des trucs singuliers. Nous on aime beaucoup les plans rythmiques hardcore. Ecoute les premiers Gallows ou La Dispute par exemple, c’est mecs là vont te chercher des plans incroyables.

  • Vous êtes dans les sélections des inRocks Lab,  ça vous fait quoi ?

On ne va pas dire que ça nous déplaît. On a même eu un article dans le magazine en découverte du Lab, c’est plutôt flatteur et encourageant. A la base du projet, on faisait de la musique pour s’amuser entre nous. Petit à petit les gens commençaient à s’intéresser à ce qu’on l’on faisait. Les Inrocks Lab c’est d’abord la chance d’une exposition nationale donc une très belle opportunité.

  • Votre EP est autoproduit, c’était important pour vous de le faire vous même ?

Ca a été très formateur pour nous. On a pu découvrir toutes les facettes de la production d’un disque, de l’écriture au pressage en passant par la communication et le studio. C’est important pour une première production et ça a été une super expérience malgré l’investissement que cela demande.

  • On ressent un mélange de Sébastien Tellier et Revolver sur cet EP, d’ailleurs vous les avez épaulés sur scène, c’était comment ?

Je crois que c’est la première fois que l’on cite ces noms en comparaison ahaha. On a pu jouer avec eux en octobre dernier à l’Autre Canal pour les Nancy Jazz Pulsations. C’était une super soirée, on a pu les rencontrer et on a joué devant 1200 personnes, la folie !

  • Pourquoi « Capture » au faite ?

On aimait bien le concept de « motion capture », capturer un instant, un mouvement. Après ça nous arrangeait aussi parce qu’il se prononce bien en anglais et en français. On a mis plusieurs mois avant de tomber dessus, dès qu’il est sorti on a dit « on prend celui là ! »

150733_494230230640344_170430001_n

© Capture

  • Petit quizz maintenant, le premier album que chacun a acheté ?

Dinh Alexandre : Shaggy – I wasn’t me

Florent : Manau – Panique celtique

Ophélie : Tragédie – Tragédie

Amin : Cheb Khaled – 1 2 3 Soleils

  • La chanson que vous écoutez en boucle ?

Dinh Alexandre : Hold On de SBTRKT

Florent : Wide Eyes de Local Natives

Ophélie : Dark Allies de Light Asylum

Amin : It should be fine de Arch Woodman

  • L’objet indispensable au quotidien ?

Dinh Alexandre  : un slip propre c’est important

Florent : mon ipod pour écouter Manau

Ophélie : mes lunettes sinon j’vois rien

Amin : Un cerveau

  • Plutôt noir ou plutôt blanc ?

Dinh Alexandre  : Le noir c’est intriguant

Forent : Plutôt bleu

Ophélie : Entre deux. Gris, comme mon chat.

Amin : Noir, comme mon chat

  • Plutôt jour ou plutôt nuit ?

Dinh Alexandre : La journée, le soleil et les jupes

Florent : La nuit, mais seulement la pleine lune

Ophélie : Plutôt frite

Amin : C’est quoi ça le jour ?

  • Le dernier album que vous ayez acheté ?

Dinh Alexandre  : Holy Fire de Foals

Florent : Arc de Everything Everything

Ophélie : Tragédie de Tragédie

Amin : Unapologetic de Rihanna

  • Un livre de chevet ?

Dinh Alexandre  : 1984 de Murakami, sisi la famille

Florent : Harry Potter

Ophélie : Les étapes de la pensée sociologique par Raymond Aron

Amin : La pêche et les poissons magazines

  • Plutôt studio ou plutôt scène ?

Je crois que l’on est tous d’accord sur la scène ! C’est un moment spécial, un peu intense, un peu drôle, un peu intime, un peu violent, un peu aléatoire. Tout ce qu’on aime !

  • L’artiste avec qui vous rêvez de jouer ?

Dinh Alexandre  : Slayer

Florent : Little Comets

Ophélie : Tragédie

Amin : Julien Clerc

  • Un dernier message pour la fin ?

Dinh Alexandre  : « Force et honneur pour LBMI !»

Florent : « tobogan »

Ophélie « la vie est Tragédie »

Amin : « pépito »

Écouter leurs titres

Facebook Officiel

Votez pour eux sur les Inrock Lab

Profil inRock Lab

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :